L’été s’achève…

La rentrée a sonné, tu viens de finir de coller les étiquettes sur les mille et un articles scolaires des enfants. Vous avez passé des super vacances en familles, reposante à souhait… Mais en mettant ton petit dernier dans l’autobus, t’as déjà l’impression que t’as besoin de vacance!

Tu jettes un œil sur ton calendrier, déjà un peu trop rempli à ton goût. Tu vois déjà les fêtes qui vont arriver sans que t’aies rien vu passer.

C’est le temps de prendre du temps. Avant d’avoir passé le point de non-retour, tu sais, celui qui te fais dire à qui veut bien l’entendre « je suis à bout, j’ai plus de patience… ».

Réserves-toi toute de suite une ou deux heures dans ton horaire surchargé avant qu’il ne le soit encore plus. Va voir ton acupuncteur ou ta massothérapeute, réserve toi un bain flottant, bref, ce qui te fais du bien. Une petite séance par mois d’ici les fêtes, tes prochaines vacances, te permettrons de garder l’équilibre.

Se réserver des moments pour se détendre et se reposer, remplir ses batteries, est un investissement sur soi qui permet de gérer notre niveau d’énergie. Investissement qui rapporte tant au niveau physique que psychologique. On le sait, travailler en prévention, sur une base régulière, permet d’éviter les crises du genre « j’ai plus de patience, tout me tombe sur les nerfs », « j’ai le dos barré », « j’ai une migraine » ou encore la fameuse tension des épaules qui se transformera, si on ne l’adresse pas, en  « mal entre les omoplates ou à la tête ».

Une visite mensuelle chez votre thérapeute préféré peut vous éviter des complications qui nécessiteront un suivi plus important à raison d’une visite par semaine, et même la prise de médicaments. Je pense que tout bien compté, ça vaut la peine.

Alors n’attends pas. Ne te dis pas, « je vais l’appeler demain ». Non : laisse lui un message sur son répondeur si sa clinique n’est pas ouverte, envoi lui un texto ou un mail maintenant. Et cédule dès maintenant un rendez-vous par mois car tu sais très bien que si tu le fais pas, le mois prochains tu prendras pas le temps de le faire. Et pour pouvoir agir en prévention, la régularité est cruciale.

Parce qu’investir sur toi, c’est toujours bien la moindre de choses que tu mérites.

Bon automne!

 

 

Blog

Idées pour blog

Catégories :

  • Santé
  • Écologie
  • DIY

Vivre autrement

Je suis une fille de principe : j’essaie de vivre le plus conséquemment possible avec mes convictions et mes valeurs. Parmi celles-ci, il y a la santé et l’écologie dont je te parle souvent sur ce blog.

Tu comprendras sans doute que c’est souvent plus facile à dire qu’à faire. Ça implique souvent de gros changement dans notre mode de vie, puis, on va se le dire, ça va pas mal à contre-courant de notre société de consommation de masse.

Mais progressivement, j’ai choisi de vivre autrement. Et c’est un choix que je ne regrette pas!

Oui, j’ai changé mes habitudes de vie, mais j’ai pas fait ça du jour au lendemain. J’ai progressivement changé mon alimentation, mes produits d’entretien, mes produits de beauté,  ma façon de soigner mes petits bobos.  J’ai fait des essais, des erreurs, essayé des produits qui se sont révélés sublimes ou horribles!

J’avais envie de te partager aujourd’hui quelques bon tuyaux, question de te faire bénéficier de mes essaies et de te faire sauver de l’argent, et des déceptions 😉

En passant, les compagnies des produits que je cite ici ne m’ont pas payé, ni demandé de faire ça. En fait, ils ne le savent même pas. Allons-y par catégorie.

Cheveux

J’ai remplacé ma teinture (je me teins depuis… toujours!) par ce produit, appelé coloration végétale, de Marcapar. Un produit Français, 100% herbes et plantes, permanent, qui couvre le gris à ce qu’il parait. (J’ai pas de cheveux gris, à ma connaissance… donc j’ai pas testé). Vincent Bonhomme est celui qui importe ce produit ici, vous pourrez donc trouver pas mal d’info sur son site : http://www.jardinartcoiffure.com/. Sérieusement, j’ai l’impression de me faire un traitement capillaire chaque fois que je teins mes cheveux! J’adore! Prends la peine de consulter un spécialiste avant de te lancer dans la teinture maison, en raison des couleurs qui ont leurs petites particularités… si tu veux pas te retrouver avec des cheveux verts.

 

La massothérapie, c’est plus que du bonbon

Quand j’ai débuté dans le merveilleux monde de la massothérapie il y a de cela plusieurs années, la valeur thérapeutique d’un massage était bien peu reconnue. On reconnaissait bien-sûr ses vertus anti-stress, pour la détente, et c’était vu bien plus souvent comme un service de luxe qu’un soin thérapeutique.

Heureusement, les temps changent.

La science de la masso

De nombreuses études scientifiques valables ont démontré la valeur thérapeutique de la massothérapie à différents niveaux. Un massage, outre que ça fait du bien en mosus, affecte plusieurs systèmes du corps humain. On admet facilement de nos jours les bienfaits de la masso pour les douleurs et tensions musculaires – surtout dans le dos. Certes. On conçoit bien que de se faire pétrir un muscle puisse le détendre et le soulager.

Mais ça ne s’arrête pas là.

Au niveau cardiovasculaire, la massothérapie favorise la circulation sanguine. Elle favorise le retour du sang des extrémités vers les veines du cœur. Elle permet d’apporter plus de sang vers les tissus, ce qui a comme heureuse conséquence d’amener plus d’oxygène et de nutriments, mais aussi de favoriser l’élimination des toxines.

Il agit également niveau digestif, d’abord dû au fait qu’il favorise l’action du système parasympathique, qui lui, permet au système digestif de faire sa job. C’est pour ça que ce n’est pas rare que notre bedon se mette à glouglousser pendant un massage.

Le massage thérapeutique a une action sur les articulations.

 

L

 

 

 

  1. Les remèdes de grand-mère (santé)
  2. Avez-vous une bonne naturopathe (santé)
  3. L’osteo (santé)
  4. L’accu (santé)
  5. Composter (écolo)
  6. Acheter local (écolo)

 

 

Achat walmarde

Puis il y a aussi quelques géants de type Walmart, qui eux, achète des produits pour les revendre moins cher, à perte en fait, pour tuer le marché. Ok, ça c’est plus complexe, laisse-moi te donner un exemple.

Prenons par exemple une jeune compagnie québécoise qui fabrique des petites chaussures d’été en cuir. La grosse compagnie –  appelons-la W – va les voir et leur offre d’acheter 10 000 chaussures mais, seulement s’ils les paie à leur prix, disons 4,50$, pour les revendre à perte, c’est-à-dire à 3,79$. Les chaussures coûtent 4,00 $ à produire, et la compagnie voulaient avaient établis leur prix de vente à 6$ pour faire leur profit, laissant de la place au distributeurs et aux détaillants pour leur profit à eux, pour un prix de vente au détail ( pour la madame qui va les acheter, en bout de ligne) à 8$. Tu me suis jusqu,ici?

Donc sur le coup, la compagnie est contente du deal parcequ’elle se dit que 10 000 chaussures vendues d’un seul coup, c’est vraiment cool. Ils avaient pas prévu en vendre autant la première année. Ils se disent aussi que ça va être bon pour leur marque, car les gens vont connaitre leur produit, les acheter, les aimer et en vouloir d’autres plus tard. Chouette! On signe où?

Le problème, c’est que plus tard, quand la compagnie tente d’aller vendre ses chaussures dans d’autres magasins, personne n’en veut. Pourquoi? Parce que eux, ils veulent pas vendre à perte, évidemment! Et s’ils vendent le produit à 8$, personne ne va l’acheter chez eux, si W le vends a 3,79…

Puis, W commence à augmenter ses commandes, plus que ce que la compagnie est capable de produire. La maigre marge de profit qu’ils font ne leur permet pas d’investir pour augmenter leur capacité de production. Chaque fois qu’ils n’arrivent pas à livrer la commande à W, ils doivent payer une amende… Bientôt, ils fermeront. Des dizaines d’emplois seront perdus ici, et W achètera des chaussures de la Chine, mais se sera donné bonne conscience ( et aura donné une fausse bonne conscience à ses client) sur le dos d’une entreprise québécoise.

Je n’invente rien. C’est ça, l’impact de ne pas payer le juste prix.