Des règles et des maux

Dans ma pratique en massothérapie, je vois souvent des femmes qui me consultent pour un « mal dans le bas du dos » récurrent. Lors du bilan de santé, je leur pose des questions à propos de leur cycle menstruel… Souvent, c’est à ce moment qu’elles font des liens…

Visite de tante Sophie ou Clémence, Armée rouge qui débarque, la « visite » de nos menstruations porte plusieurs noms. Certaines d’entre nous les voient à peine venir et passer. Mais pour d’autres, chaque mois est un enfer. Explications et petits trucs pour passer à travers.

Oui, le SPM existe

Nos hormones varient pendant notre cycle menstruel. Ces variations peuvent, chez certaines d’entre nous, occasionner différents comportements et symptômes. Ok, ça, on le sait déjà.
Déprime, hyper-émotivité, impatience (pour pas dire pas de patience pentoute), sensibilité, douleur et gonflement aux seins, niveau stress plus élevé, maux de dos, constipation (accompagnée de diarrhée au moment où les règles démarrent)… Oui, tout ça peut survenir pendant la période entre ton ovulation et le déclenchement de tes menstruations.
« Ah ouain? Maux de dos? Constipation? » que tu me dis. Ben oui. Ton utérus (ben le miens aussi, évidemment) bouge pendant notre cycle. Normalement, il devrait bouger de haut en bas – pour être au plus bas dans la période de l’ovulation. Logique : pour faciliter la reproduction. Après, il remonte. Des fois… il bouge pas aussi droit qu’il devrait : un peu plus à gauche, ou à droite… Et là, ça tire sur les structures internes et les muscles du bassin. C’est là que ça commence à te faire mal au bas du dos, au fessier, même descendre le long du nerf sciatique jusque dans les jambes. Ouch.

Ok! On fait quoi?

Oui, la massothérapie peut certainement aider. En prévention, dès les premiers symptômes, on peut détendre les muscles environnant pour éviter que la douleur ne s’installe. Sinon, en consultant au besoin, on peut souvent soulager pas mal.
Pour les cas plus intenses, l’ostéo fait aussi un excellent travail. Et puis y a l’exercice aussi qui aide vraiment beaucoup! Certaines postures de yoga pratiquées régulièrement peuvent faire une vraie différence, par exemple.
Et puis y a des tisanes, des herbes qui aident dépendant des symptômes. La mauve par exemple, soulage gentiment la constipation. Le framboisier est un excellent tonifiant utérin; la berce réduit les douleurs menstruelles. Consultez toujours une personne compétente avant d’en faire l’usage. Ça beau être naturel, ça peut être dangereux. Comme je le dis souvent : l’arsenic aussi, c’est naturel…